Super Walls 2021

La passe de trois pour la Crémerie ! Troisième voyage à Padova pour nos crémiers accompagnés cette fois-ci, par ArtkorBagdad et Lélé en guise de renforts. Objectif : le festival SuperWalls2021. Comme une finale remportée 3-0, notre immense façade obtient le record de la plus grosse fresque d'Italie.

Notre amour avec l'Italie et la province de Venetto remonte à 2017 lors de notre première visite. Nous avions été invité par Carlo Silvestrin et Dominique Stella après avoir reçu à Rennes, son artiste Alessio B pour une exposition au Fatcap Bar, suivie de quelques interventions "urbaines".

Cette introduction, vous la connaissez déjà suite à notre premier article sur nos précédentes épopées transalpines. La connexion était évidemment bien établie entre Rennes et Padova, nous arrivions en terrain conquis. 

C'est pourquoi après avoir fait la plus grande fresque de la province du Venetto, lors de la première édition de SuperWalls, nous revenons cette année pour un nouveau record.

acegasapsamga3.jpg

Départ le 26 mai 2021 de Beauvais, dans un aéroport des plus douteux… Notre équipe s'essaie à une dernière part de pizza française à 6h du matin, juste pour la blague. Suivi d'un vol Easyjet légèrement effrayant, compte tenu de la qualité de l'appareil "volant", quelques heures plus tard nous arrivons finalement à destination : Venise.
 

"Il est plus gros qu'en photo ce château d'eau ! "

La découverte de notre support est comme imaginée : impressionnante, plus impressionnante que sur Google Map.
La taille imposante du château d'eau nous a offert en amont, de nombreux casse-têtes pour calculer la surface exacte à peindre. Nous remercions Jean Braun pour ses calculs savants nous ayant permis de commander avec précision la quantité astronomique de peinture nécessaire. Pas moins de 600 litres d'acrylique nous attendent sur le spot pour recouvrir un peu moins de 4000m².


Nous sommes en avance, pour une fois. Le festival commence le 5 juin, mais vu la quantité de travail à abattre, cette semaine supplémentaire n'est clairement pas de trop. 



Première étape : le nettoyage du mur. Ce bâtiment fût érigé dans les années 1970, autrement dit plus de 50 ans de poussières se sont accumulés sur le béton. La seule option possible : balayer et racler… pendant 3 jours durant.

1/6

Nos épaules se sont donc rapidement chauffées avec ce premier exercice. La présence de deux nacelles élévatrices nous permet de composer deux équipes. Deux hommes sur chaque nacelle, et deux au sol pour assurer et servir d'appui visuel à chaque duo. Les talkies walkies empruntés au Festival du Before sont également essentiels pour assurer une bonne communication entre les équipes. En effet, à 43m de haut, il n'est pas simple d'entendre ses collègues au sol.

Le nettoyage, suivi du sous-couchage, nous assure une propreté optimale de la surface à peindre. La tenue dans le temps est une priorité pour nous, et ces premiers jours de labeur nous ont peut-être fait gagner plusieurs décennies.

Comme sur à peu près chaque projet en Italie, nous avions un plan, une maquette précise à suivre, qui fini par changer une fois arrivés sur place.
Impossible d'utiliser des bombes pour couvrir cette immense surface. Nous optons donc pour la solution "airless", deux pistolets à peinture, bijoux de technologie. Surtout un gain de temps phénoménale pour ajouter autant de couleurs, de manière net ou tout en dégradés.

"Les couleurs arrivent enfin sur le mur pour le plaisir de tous."

Après des jours de préparation du mur, et traçage de formes, nous en sommes enfin aux couleurs. Les pistolets à peinture fonctionnent à merveille, les deux sont chargés sur une nacelle et tournent à plein régime.

Bien qu'arrivés en avance sur ce festival, le timing était serré pour notre équipe. L'accès au "chapeau" de cette tour, la partie haute, est apparemment restreint. La diffusion des antennes réseaux de téléphonie serait nocives pour nos cerveaux. Nous n'aurons donc le droit à uniquement deux sessions de trois jours, de 9h à 15h.


Une session pour le nettoyage, sous-couchage, remplissage. Une seconde session pour les dégradés, effets et cassures. 

Tout est en place à temps, le final de l'opération est décidé à l'unisson. 
Nous sommes tous d'accord, il nous faut une multitude de dédicaces. 

Quoi de plus "graffiti" qu'un mur couvert de tags ?

Le meilleur calligraphe de l'équipe se prépare, armé des deux pistolets à peinture chargés, Gloaros enchaine 97 tags sur l'ensemble de la fresque. 

197646771_331906628318203_1553872859203933438_n.jpg

La Crémerie et ses deux renforts ont relevé le défi de peindre un mur aux dimensions hors normes, à ce jour le record de la plus grande fresque réalisée en Italie. A travers ce projet, le collectif rennais entre dans le cercle très fermé des "peintres de méga-structures".
Peindre un support aux multiples facettes et arrondis, visible sur 360° et haut de 45 mètres est en soi, un défi technique.

Panorama-bonuswall-small.jpg

Et pourquoi ne se satisfaire que de cet immense édifice ? Lélé, ArtkorBagdad et la Crémerie ont soif de bombe. Le parc d'attraction abandonné de Padova n'a pas épanché cette envie de vider de la canette. Le château d'eau est entouré de murs vierges... Aussi tôt vus, ils ont été sous-couché de gris et ont fait de l'oeil pendant toute la durée du festival.

Fin du château d'eau, la mission est terminée, il nous reste encore un peu de temps pour vider toutes ces bombes inutilisées. 100m² en bonus ! Ce long mur accueille un savant mélange de nos savoir-faire et envies du moment. Il est temps de s'éclater ! Pendant que Lélé place un gorille sur le premier mur visible du lieu, Bagdad tranche le grand mur opposé à coup de machette pour répartir plusieurs espaces. Chacun y voit une récompense bien méritée pour ce travail acharné. Le patchwork fonctionne.

Fin du voyage, après ces 21 jours en Italie, La Crémerie tient à remercier nos deux fidèles acolytes Lélé et ArtkorBagdad pour leur aide précieuse #EKIP, mais également Carlo Silvestrin et son équipe pour l'organisation de ce fabuleux voyage.

Grazie a tutti ! 

Crédits photo : acegasapsamga, gianca_balestra, mara-mich, marendindolciinstrada, mariste, marti.gerbaldo, michelezecchini, ninastreetartpd, artkorbagdad, silvia_titia, streetspirit73. Merci à eux !

Autres fresques réalisées en live :